L’attaque du ransomware WannaCry en fin de semaine dernière a notablement menacé les ordinateurs utilisant toujours le système d’exploitation Windows XP. L’OS n’a en effet plus bénéficié de mise à jour ni de correctifs de sécurité depuis 2014, Microsoft ayant stoppé le support.
Si beaucoup d’utilisateurs de Windows XP sont passés à Windows 7, 8.1 ou 10, Windows XP détient tout de même 7 % des parts de marché des systèmes d’exploitation – plus que Windows 8.1, selon les données de NetMarketShare. Face au piratage d’une ampleur inédite, Microsoft a exceptionnellement édité un correctif de la faille utilisée par WannaCry pour Windows XP.
Certains irréductibles de Windows XP se décideront peut-être à passer à Windows 10, système d’exploitation le plus récent de Microsoft, qui détient plus de 26 % du marché.

Infographie: Windows XP toujours très utilisé | Statista