En ce début d’année 2019 dans le cadre de notre émission hebdomadaire, « L’invité IT de la semaine », Guy Hervier reçoit Michel Paulin qui est le récent directeur général d’OVH.
Pour découvrir l’intégralité de l’interview visualisez la vidéo ci-dessous :

Tout d’abord comme chaque chaque invité, Michel Paulin revient sur l’actualité qui a retenu son attention en l’occurrence la participation des start-ups françaises au CES et plus généralement la problématique du « scale up » de ces start-ups françaises qui pour le moment fait défaut.

  • La stratégie américaine d’OVH n’est pas nouvelle mais elle prend une nouvelle dimension avec la décision symbolique d’Octave Klaba d’aller s’installer aux Etats-Unis. Pour réussir aux Etats-Unis est-ce là un passage obligé ? Comment voyez-vous la concurrence américaine et quel rôle OVH peut-elle y jouer devant les géants (AWS, Microsoft, Google, Azure et d’autres) ?
  • A l’occasion du dernier OVH Summit, vous avez annoncé une réorganisation en 4 grandes divisions : Market, Spirit, Stack et Entreprise. Quel est l’objectif ? Est-ce plutôt à des fins d’efficacité interne ou pour une plus grande lisibilité vis-à-vis de vos clients ?
  • Votre offre est très diversifiée (cloud, Platform -Base de données, Big Data, IA), Hébergement de sites Web, télécom. Dans votre stratégie vers le cloud, entendez-vous rester un généraliste ou comptez-vous vous spécialiser sur certains domaines ?
  • Une question plus personnelle. Vous avez plutôt travaillé dans des grandes entreprises françaises de l’IT (France Telecom, Bull, SFR) et accessoirement chez un grand cabinet de conseil. Vous êtes chez OVH depuis six mois environ, Comment comparez-vous les deux types d’environnement ?
  • Quel regard portez-vous sur les projets de cloud souverain constitué de toutes pièces alors qu’il y avait déjà des acteurs français – comme OVH – présents sur le terrain ?