La guerre entre les États-Unis de Trump et Huawei a pris un nouveau tournant. Placé sur liste noire par l’administration américaine, le fabricant chinois n’aura plus accès aux logiciels et applications de Google, dont Gmail, Google Maps ou encore YouTube. Ces restrictions pourraient ainsi avoir de lourdes répercutions pour les utilisateurs européens qui se verraient privés de nombreuses applications essentielles. D’après le Statista Global Consumer Survey, les Italiens et les Espagnols pourraient être les plus impactés, ils sont en effet respectivement 24 % et 19 % à déclarer posséder un appareil Huawei comme smartphone principal en 2019. En France et Allemagne la part des utilisateurs s’élève à 12 %, alors qu’elle est très faible sur le marché nord-américain.

Infographie: Huawei, solidement implanté sur le Vieux Continent | Statista