Tout comme un grand nombre de géants de la hi-tech américaine, Apple n’a pas été épargné par les révélations des Paradise Papers. Les documents révélés mettent en effet en lumière ses arrangements financiers pour échapper à l’impôt. Après avoir été épinglé en 2013 par des parlementaires américains, la firme à la pomme s’était tournée vers un nouveau paradis fiscal : les îles de Jersey. Ainsi, Apple détiendrait la somme astronomique d’environ 252 milliards de dollars de cash offshore.

Infographie: Ce qu'Apple pourrait acheter avec son cash offshore | Statista