Rien ne semble arrêter Samsung : ni le fiasco du Galaxy Note 7 survenu l’année dernière, ni la condamnation pour corruption de son ancien vice-président Lee Jae-Yong n’auront empêché le groupe d’afficher un bénéfice d’exploitation record de 14 530 milliards de wons, soit environ 11,2 milliards d’euros.

Le géant coréen a en effet réussi à faire oublier ses déboires, comme en témoignent ses résultats trimestriels. Au troisième trimestre 2016, alors que le scandale des batteries inflammables bat son plein, Samsung affichait un bénéfice d’exploitation d’à peine 5 milliards de wons. Un an plus tard, le groupe peut se féliciter d’avoir surmonté la crise. Les ventes de smartphones, tirées par le Galaxy Note 8 et le Galaxy S8, représentent d’ailleurs 22,5 % de ses profits.
Infographie: Samsung remis du fiasco du Galaxy Note 7 | Statista