Apple a publié d’excellents résultats financiers trimestriels et annuels, portés notamment par les prix de vente toujours plus élevés de ses iPhones. Tim Cook a ainsi résumé : « c’était une grande année et un grand trimestre pour l’iPhone ».
En effet, comme le montre notre graphique, le chiffre d’affaires du segment « iPhone » a progressé de près de 18 % par rapport à 2017 pour atteindre cette année 166,7 milliards de dollars. Si l’iPhone représente la majeure partie des revenues de la firme à la pomme, on remarque que les segments « Services » et « Autres produits » se développent considérablement d’année en année. Le chiffre d’affaires des services d’Apple a ainsi connu une croissance annuelle d’environ 23 % et celui des autres produits de l’entreprise une progression d’environ 42 % sur la période 2017-2018.

Néanmoins, malgré ces nouvelles plutôt positives pour les finances du groupe, Apple a été sanctionné en Bourse pour des prévisions de fin d’année et des ventes unitaires d’iPhone jugées trop timides par les investisseurs.

Lors de la publication de ses résultats trimestriels, jeudi, Apple a annoncé qu’il arrêterait désormais de détailler le nombre d’iPhone vendus, préférant simplement mettre en avant le chiffre d’affaires de chaque division. C’est ce que rapporte le quotidien 20 minutes. La raison: depuis le pic de 2015, Apple vend moins d’iPhone, mais le prix moyen est en nette hausse.

Infographie: Au-delà de l'iPhone | Statista