S’il est devenu un passage obligé pour les entreprises sur leur chemin vers la transformation digitale, la transition vers le cloud peut s’avérer plus complexe que prévue. Comme souvent, la réalité est bien plus subtile qu’il n’y parait.

Entre Cloud public, infrastructure traditionnelle et services hébergés, il est nécessaire de tenir compte des spécificités de chaque workload et de chaque typologie de données traitées dans l’organisation afin de concevoir le système le plus judicieux, tant sur le plan technique, que financier.

Avant de choisir de migrer son système vers le cloud, la société MTI présente une infographie avec 10 points de vigilance à considérer pour faire les bons choix.