Les résultats de Microsoft au premier trimestre de son exercice 2019 (l’année fiscale de Microsoft se finit le 30 juin) ont dépassé les attentes des analystes. Le résultat d’exploitation de la firme est en hausse de 19 % à 29,1 milliards de dollars et le bénéfice net a fait un bond de 36 % pour atteindre les 8,8 milliards de dollars.
L’entreprise continue de profiter de son très fructueux segment « cloud computing », dont le chiffre d’affaires a atteint 8,5 milliards de dollars au trimestre clôturé le 30 septembre, soit un chiffre d’affaires annualisé de 34 milliards de dollars. Il y a un an, au premier trimestre de l’exercice 2018, le chiffre d’affaires annualisé du « cloud computing » avait dépassé pour la première fois le seuil des 20 milliards de dollars. Il représente aujourd’hui près de 30 % du chiffre d’affaires de Microsoft.

Infographie: Microsoft sur un nuage | Statista