Facebook dans la tourmente : associé à Cambridge Analytica, le réseau social est tenu pour complice de la collecte de données de 50 millions d’utilisateurs à des fins vraisemblablement politiques. Les conséquences ne se sont pas fait attendre pour Facebook, qui a subi sa plus forte chute boursière depuis la révélation du scandale vendredi dernier. Sa valorisation boursière, qui se chiffre ce matin à 488,5 milliards de dollars, n’est pas à la hauteur des autres géants du big five de la tech.

En effet, Apple continue de s’approcher de la valorisation à 1 000 milliards de dollars, tandis qu’Amazon poursuit son ascension et vient même de dépasser Alphabet au NASDAQ. Le leader mondial de l’e-commerce a en effet atteint une valorisation à 768 milliards de dollars, contre 762,9 milliards de dollars pour Alphabet. Infographie: Des hauts et des bas pour les GAFAM en bourse | Statista