NTT Communications a dévoilé hier, via un webcast, sa nouvelle offre services dans le cloud.

Elle est basée sur une infrastructure de réseaux virtualisés et Les entreprises pourront facilement activer et payer des logiciels et service en fonction de leur seule utilisation.

ntt-arcstar1-2Ce service de paiement à l’usage (Pay per use) incluse dans son offre Arcstar repose sur les fonctions de virtualisation réseau (NFV –new virtualization function) de la plate-forme développée par Virtela, un fournisseurs de services  et de logiciels que NTT avait racheté en janvier dernier,pour 525 millions de dollars. Ces services seront théoriquement rapidement disponibles dans le monde entier,  dont la France et les 190 pays desservis par NTT.

Quoi de neuf ?

 L’intérêt de ces services est d’offrir aux grandes entreprises réparties sur différents sites, la possibilité de rassembler tous les boîtiers (pare-feux, les boitiers de filtrage SSL et de tunnels IP Sec etc..) généralement déployés dans chaque succursale, de les mettre dans un Datacenter unique, le cœur du cloud, et de les exploiter comme un service à la demande avec un mode d’activation instantané. C’est à notre connaissance la première fois qu’un opérateur propose concrètement ce type de service « à la demande » pour les réseaux d’entreprise sur la base de réseaux NFV, un premier pas vers le SDN.

ntt-1-thumb-500x380-13786

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Une architecture déjà retenue par Yamaha

Takashi Ooi, le vice-président des services de réseau de l’entreprise à NTT Communications Corporation, selon le communiqué, précisait «Nous croyons que nous avons plusieurs années d’avance sur les prestataires de services dans le cloud ».virtela-app-2

On pouvait déjà exploiter des logiciels spécifiques « à la demande », comme SAP ou Saleforces ou encore de la bureautique virtualisées chez certains opérateurs mais là , il s’agit, à priori, d’une offre beaucoup plus globale. Le groupe Yamaha aurait déjà mis en place une structure virtualisée très comparable. (voir schéma ci dessous)

Les services pourront être mis en service par  les entreprises via un portail NTT Com, sans nécessiter l’achat de boitiers spécifiques, uniquement par logiciels.

 Un catalogue de service qui devrait s’élargir

Parmi les services de cloud actuellement proposés par NTT, on retiendra selon le catalogue de l’opérateur:

La sécurité avec les pare-feux, y compris la prévention d’intrusion et filtrage d’URL

L’accélération de trafic pour optimiser les performances des applications sur un réseau IP -VPN

Une offre de passerelles VPN IP -Sec pour les connexions au cloud public ou tout site connecté à l’Internet

Le « provisionning » dans « le nuage » pour améliorer les performances des applications et  éviter que les utilisateurs des succursales ne centralisent leurs requêtes sur le site central de l’entreprise

Des connexions VPN SSL via le cloud pour que les connexions individuelles des employés ou des sous traitants soient  plus faciles

La facturation se fera par application et par utilisateur, et les services seront vendus en bloc ou à la carte.NTT devrait multiplier les services au fur et à mesure que de nouveaux éditeurs chercheront à proposer des services. Aux états unis,la communication de NTT  basée sur « nos services sont des jeux d’enfants  » est particulièrement originale.