Dans le cadre de notre rendez-vous mensuel, les tables rondes technologiques, ce mois-ci la discussion tournera autour de l’accélération de la transformation numérique.

Ces derniers mois, la transformation numérique s’est accélérée dans la vie des particuliers et dans celle des entreprises. Un grand nombre d’entreprises se sont mises au télétravail. Le contexte a également entraîné des changements dans les habitudes de consommation. Cela pose de très nombreuses questions :

Comment accélérer le développement d’applications ?

Comment mettre en place des stratégies DevOps ?

Pour débattre, InformatiqueNews a réuni trois experts reconnus :

Gerard Danièle, Architecte solution chez Micro Focus

Régis Curien, Responsable de la qualité logicielle chez Sogeti ( groupe Capgemini)

Eddye Dibar, analyste chez IDC

 

Introduction

Gérard Daniele

Les principales conséquences du Covid sur les DSI se résument en quatre points. D’abord l’expérience digitale. Lorsque les entreprises ont compris que les salariés ne pouvaient plus venir travailler et les consommateurs acheter, il a fallu mettre en place des applications pour continuer l’activité. Le deuxième enjeu tourne autour de l’IT hybride et du Saas. Il était nécessaire de mettre à disposition des salariés des solutions par le moyen du cloud. Le troisième enjeu tourne autour de l’automatisation: Il fallait automatiser ce qui pouvait l’être. Le dernier enjeu tourne quant à lui autour de la mise en place de l’IA.

Régis Curien

Les entreprises ont été obligées de mettre en place de nouveaux services et produits. Les cycles de vie étaient très courts. Il a fallu accompagner les entreprises dans cette démarche, ce qui est notre rôle.

Eddye Dibar

D’après une étude réalisée par IDC auprès de 167 entreprises françaises de plus de 500 salariés en 2019, la quasi-totalité des entreprises avait déjà entamé leur transformation numérique à des rythmes différents. Pour 2/3 de ces entreprises, la transformation numérique a entraîné la réduction du temps de production et de déploiement des applications.

 

Le time to market

Gerard Daniele

L’une des promesses du DevOps, c’est réduire le time to market. Microfocus dispose d’une solution appelée ALM Octane qui répond aux problématiques de développement en mode agile. La solution permet notamment de prioriser les solutions à déployer dans son produit.

Régis Curien

Le 17 mars 2020, nous avons publié un ouvrage « Quality for DevOps team ». Cet ouvrage recense les bonnes pratiques pour le DevOps. Une équipe DevOps est autonome, elle vit et travaille seule.

Eddye Dybar

Nous avons demandé à 420 entreprises quelles étaient les leviers DevOps : il y a une accélération dans le développement des applications et une amélioration de l’agilité qui entraîne une réduction du time-to-market. En 2023, 57% du portefeuille applicatif des entreprises sera géré via des approches DevOps contre ¼ aujourd’hui.

 

La qualité

 

 

Gérard Daniele

Trois piliers en matière de qualité. Le premier est la qualité fonctionnelle, donc, de savoir si l’application fait bien de façon continue ce qu’elle est censée faire. Deuxième pilier : la performance. Le troisième c’est la sécurité. À partir du téléphone mobile, j’accède au SI de la banque: cette appli est-elle bien sécurisée ? la situation de télétravail a nécessité la mise en place de solutions à distance pour tester en réel toutes les gammes de téléphone mobile.

 

Régis Curien

Je pense qu’il est important de proposer une facilité d’utilisation du service. Le « à la demande » est une bonne option. Le test de performance à la demande, faire appel à des gens qui peuvent le faire au bon moment, c’est bien.

 

Eddye Dybar

La qualité est devenue le nerf de la guerre. C’est le consommateur qui définit ce qu’est la qualité. Les entreprises l’ont constaté. Notre étude Devops montre que l’amélioration de la qualité des applis est le second levier cité par les entreprises en matière de DevOps. Il y a aussi la question de la sécurité. 7 entreprises sur 10 vont investir sur la sécurité en matière de DevOps.

 

Un peu de prospective : le rôle de l’IA et du machine Learning

 

Gérard Daniele
L’IA est déjà utilisée du côté des Ops, il faut maintenant que les Dev puissent aussi en profiter.

Régis Curien
L’IA (dans sa forme actuelle) pour la qualité est une réalité et va se développer.

Eddye Dibar
L’IA peut contribuer à encore davantage à automatiser la livraison des logiciels, du développement à la production:
Utilisation de l’IA dans le pipeline de la livraison des applications pour accélérer les processus de test, détecter les biais ou manque de clarté, identifier les goulots d’étranglement et évaluer les résultats de nouveaux tests.