Lundi 7 janvier, Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale et de la jeunesse, a annoncé la création d’un CAPES informatique sur France Culture. Les établissements de formation et les entreprises du numérique représentés par Cinov-IT, Syntec Numérique et Talents du Numérique saluent cette décision, demandée depuis fort longtemps par l’ensemble de l’écosystème numérique.

Les rapports et études prospectives sont unanimes : un nombre considérable de personnes devra être formé aux compétences adéquates si la France et sa population veulent pouvoir bénéficier pleinement de la croissance offerte par la révolution numérique. Au niveau de l’Union européenne, ce sont 756 000 professionnels du numérique qui manqueront à l’appel d’ici 2020[1].

Cinov-IT, Syntec Numérique et Talents du Numérique avaient déjà salué la récente création d’un enseignement SNT (Sciences Numériques et Technologie) en Seconde générale et technologique, et la création d’une spécialité NSI (Numérique et Sciences informatiques) en 1re et Terminale du lycée général, première étape vers un enseignement informatique construit qu’elles appellent de leurs vœux.

Au même titre que le français, les mathématiques, l’histoire-géographie ou les langues étrangères, l’informatique doit s’inscrire dans le socle commun de compétences de l’ensemble des Français. Néanmoins, la création d’un corps professoral dédié, spécifiquement formé à ces technologies et enjeux, était le corollaire à l’introduction d’un enseignement informatique structuré et de qualité. Les trois organisations accueillent positivement la décision.

_________
[1]
Digital skills and jobs coalition : https://ec.europa.eu/digital-single-market/sites/digital-agenda/files/digital_skills_and_jobs_coalition_members_charter_0.pdf