Chaque année, Gartner publie sa courbe « Hype Cycle » des technologies émergentes. De la lecture de cette dernière émergent 5 tendances technologiques qui devraient profondément marquer les 10 prochaines années…

Chaque année, Gartner publie toute une collection de courbes « Hype Cycle » thématiques. Pour le cabinet d’analyses, toute technologie connaît en effet 5 phases de vie : le déclenchement (percée technologique), un pic de hype (où le potentiel technologique est survendu notamment par les médias), une phase de désillusion (suite aux premiers échecs d’implémentation et à un certain désintéressement de l’opinion), un développement éclairé (avec les premiers succès liés à une meilleure compréhension du potentiel réel et l’engagement d’ « early adopters ») et enfin l’ère de la maturité (avec une adoption généralisée). Ce qu’il ne faut jamais perdre de vue, c’est que toutes les technologies ne parcourent pas la courbe à la même vitesse.

Parmi les différentes courbes « Hype Cycle » proposées par Gartner, celle sur les technologies émergentes est sans doute la plus intéressante et la plus prospective. Elle rassemble les informations de plus de 1700 technologies naissantes regroupées en 30 ensembles technologiques.

De la courbe 2020, les analystes du Gartner en ont tiré 5 tendances fortes qui auront selon eux un impact disruptif dans les dix années à venir. Voici ces 5 tendances :

1/ Le « Moi Numérique »

Partant du constat que les technologies numériques sont de plus en plus « intégrées » aux personnes et à leur quotidien, les représentations numériques de nous-mêmes vont se multiplier et jouer des rôles de plus en plus cruciaux. Passeports numériques, aides à la distanciation sociale, coachs de vie numériques sont autant d’exemples qui viennent concrétiser la notion de « jumeaux numériques » qui nous représentent dans les différents univers virtuels. La voix, la vision et les gestuelles prennent le dessus (sur le duo clavier-souris) dans les interactions hommes-machines avec l’apparition de technologies encore plus étonnantes comme la perception de la pensée humaine et le pilotage des machines par la pensée.

Pour Gartner, les « passeports santé », les technologies de distanciation sociale, les jumeaux numériques de la personne (digital twin), les jumeaux citoyens (citizen twin), les interfaces BMI (Brain Machine Interface) connectées à notre cerveau aussi bien en mode lecture (lire la pensée) qu’en mode écriture (influencer la pensée, diffuser une pensée externe) sont les grandes innovations à surveiller.

 

2/ Les « Architectures Composites »

Des infrastructures informatiques à l’organisation des processus, l’heure est à l’agilité et aux approches « Légo » s’appuyant sur des plateformes ouvertes. L’ « architecture composite » est assemblée à partir de multiples solutions servant les différents besoins métiers et Business. L’intelligence intégrée est décentralisée et s’étend vers la périphérie (le Edge Computing) et l’utilisateur final.

Pour devenir des entreprises encore plus agiles, les DSI et responsables doivent surveiller de près les innovations en matière d’ « entreprise composable », de « packaged business capabilities » (capacités métiers packagées), de « Data Fabric » (fabrique de données), de 5G privée, d’intelligence artificielle embarquées (Embedded AI) ou encore d’ordinateurs monocartes (single-board computer, ordinateur complet construit à partir d’un unique circuit imprimé façon Raspberry Pi, Banana Pi ou pcDuino) à bas prix dans le Edge.

 

3/ Les « IA formatives »

Derrière ce terme se cache un ensemble de nouvelles technologies d’intelligence artificielle qui peuvent changer dynamiquement pour s’adapter à des situations variables. Ces technologies s’appuient notamment sur des modèles IA qui peuvent évoluer dynamiquement pour s’adapter au fil du temps voire même générer des modèles entièrement nouveaux pour résoudre des problèmes spécifiques.

Les technologies à surveiller en la matière sont notamment le « Design assisté par IA », « le développement augmenté par l’IA », les graphes et ontologies, l’Adaptative ML (l’apprentissage machine adaptatif), l’IA générative et les réseaux de neurones GAN (Generative Adversarial Networks ou réseaux antagonistes génératifs).

 

4/ La « confiance algorithmique »

Les modèles de confiance s’appuyant sur des autorités tierces sont en passe d’être remplacés par des modèles de confiance algorithmiques, qui permettent de se passer des intermédiaires pour assurer la confidentialité et la sécurité des données et des identités.

Cette tendance est au cœur des technologies SASE (Secure Access Service Edge), de la confidentialité différentielle, du BYOID (Bring Your Own Identity), et l’IA responsable et explicable.

 

5/ Au-delà du silicon

Depuis quatre décennies la Loi de Moore guide l’industrie IT. Mais celle-ci doit aujourd’hui être réinventée dans un monde qui privilégie le « Green IT » et la mobilité (et donc l’ultra faible consommation énergétique) mais qui voit également apparaître de nouveaux matériaux et de nouveaux concepts.

Pour Gartner, les technologies clés de cette tendance s’appellent le stockage ADN, le DNA Computing, les transistors à base de carbone (carbon based transistors) et les capteurs biodégradables.

 

Au final, ces cinq grandes tendances représentent des technologies émergentes et des innovations à venir que les entreprises doivent surveiller de près si elles ne veulent pas louper le coche et passer à côté d’opportunités nouvelles.


Source : Gartner