Microsoft est depuis plusieurs années maintenant un acteur majeur de la cybersécurité et dispose déjà de plus de 3500 experts en la matière. Mais elle renforce encore son expertise dans la sécurité du multicloud en absorbant RisqIQ.

Depuis plus d’une dizaine d’années RisqIQ est un éditeur américain spécialisé en cybersécurité qui aide les entreprises à découvrir la totalité de leur surface d’attaque dans un monde cloud hybride et multicloud et à identifier et corriger leurs actifs vulnérables. Connue pour son rapport annuel « Evil Internet Minute », RiskIQ compte des clients comme Facebook, American Express, BMW, etc.

Après les attaques sur la chaîne d’approvisionnement (SolarWinds, Kaseya,… ) et celles sur la messagerie Exchange en mars, Microsoft est en première ligne sur de nombreux fronts chauds en matière cyber.

Les solutions de visibilité de la surface d’attaque et de Threat Intelligence de RisqIQ vont ainsi venir enrichir les fonctionnalités d’Azure Sentinel (le SIEM Next Gen de Microsoft) et de Microsoft 365 Defender.

Microsoft n’a pas précisé les modalités de la transaction. Mais pour Bloomberg, le montant de celle-ci s’élèverait à 500 millions de dollars.

Pour en savoir plus : Microsoft Security Blog